Concours chez Thierry Magnier

21 août 2014

Une semaine, Une image

21 août 2014

Justice pour Louie Sam + Concours !

21 août 2014
10583902_679774685446395_5067673133821869658_n
tumblr_n4j3bi9JiZ1t7m5ujo1_1280
photo

Bonjour à tous !

Parlons un peu de la rentrée littéraire 2014, car la première vague est sortie hier en librairie, en littérature générale mais également (et surtout) en littérature de jeunesse. Vous ne le savez peut être pas, mais les romans pour ados font eux aussi leur rentrée ! Et je vous en présente un aujourd’hui, publié par les éditions Thierry Magnier, Justice pour Louie Sam écrit par Elizabeth Stewart et traduit de l’anglais par Jean Esch.

photo

La famille Gillies est originaire d’Angleterre mais est venue s’installer sur le nouveau continent, à la frontière entre les États-Unis et le Canada, dans l’État de Washington. Le récit est tiré d’un fait divers, survenu à la fin du 19ème siècle. À cette époque, les relations avec les Indiens natifs sont encore difficiles, et il y a des tensions entre les habitants du village et la famille d’Indiens vivant proche de la rivière.

George est l’aîné des Gillies. Un matin, il découvre aux côtés de ses frères et soeurs, sur le chemin de l’école, la maison incendiée et le corps sans vie de leur voisin. Très vite, plusieurs hommes du village arrivent et le suspect est désigné. Louie Sam, un jeune Indien, a été aperçu dans les parages plus tôt ce matin-là. La rumeur court et s’amplifie. Puis un groupe d’hommes part à la recherche du jeune garçon, chevauchant vers le village des Indiens, proche de la frontière canadienne. George va discrètement se glisser parmi les cavaliers, dont son père fait parti. Mais la colère des hommes est démesurée, l’adolescent se pose des questions que les autres devraient éclaircir. Pourtant, sans procès, Louie Sam est retrouvé, kidnappé et pendu sur le chemin du retour.

Ce roman historique raconte un fait réel, un meurtre gratuit où le racisme a remplacé la justice. Plus de deux siècles plus tard, ce sujet reste d’actualité. Cet ouvrage fort évoque parfaitement ces « problèmes ethniques » aux adolescents. C’est un sujet important, raconté dans un décor de western, agréable à lire et à découvrir.

Et comme j’ai vraiment apprécié cette lecture, j’ai souhaité vous faire gagner un exemplaire de Justice pour Louie Sam.

Le concours est simple, pour participer, laissez nous un commentaire sous cet article, en nous parlant d’un récit historique qui vous a marqué.
Le concours commence aujourd’hui (jeudi 21 août) et se terminera dimanche 24 août à 18h.
N’oubliez pas de nous indiquer une adresse mail valide ! Le ou la gagnante sera tiré(e) au sort par une main innocente (petits papiers dans boîte). Maintenant à vous de jouer ! Bonne chance :)

Le concours est clos, Charity est la gagnante ! Félicitations et merci à tous pour vos participations !

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 comments

  1. Aloha ! Je me met en lice pour ce joli concours !
    Moi ado j’ai été très choqué a l’école lorsque l’on a abordé en histoire Le Ku Klux Klan ,la white league et autre clans suprématistes.Encore aujourd’hui,je garde en mémoire les images sur les livres ou les extraits de films qu’on nous avait montré…

    Merciiiii 😉
    chouca@live.fr

  2. Bon ben, je joue hein 😉 Un récit historique qui m’a marqué..il y en a beaucoup mais du coup je vais opter pour un titre jeunesse: Ce qu’il n’ont pas pu nous prendre, parce qu’il est absolument bouleversant et qu’il nous fait découvrir la déportation des ukrainiens en Russie, évènement plutôt méconnu en France…

  3. Bonjour,

    Merci pour ce roman qui reste en effet, et malheureusement, d’actualité. J’ai été marquée par un roman moins dur mais tout aussi émouvant il y a quelques années. Il s’agit de « Mille femmes blanches » de Jim Fergus. Il est tiré à la base d’un fait réel : mille femmes blanches proposées à l’échange contre des chevaux afin de « faire ami-ami » avec les amérindiens. Ce fait ne s’est jamais réalisé mais l’auteur l’a imaginé. Et là nous entrons dans l’intimité de cette culture méconnue et tellement différente de la notre. J’ai appris à la découvrir à travers de nombreux ouvrages. Et, concernant le racisme, j’ai aussi été touchée par un film : « American History X » qui est pour moi LE film à présenter aux ados. Il parle du mouvement skinhead et néonazi. C’est dur, mais j’en suis marquée à vie !

  4. Bien évidemment ce sont les recits des 2 guerres mondiales que je garde frais dans ma mémoire. Surtout la seconde, les camps de concentration, la « selection humaine », le procès plus tard de Klaus Barbie… Quand on vous raconte cela, pendant votre scolarité, plus enfant et pas encore adulte, on se demande comment il est possible d’infliger a l’autre tant de souffrance?
    Je me souviens que j’avais une boule au ventre parfois…

  5. Celui qui me vient à l’esprit, c’est « Peste et choléra », l’histoire de Yersin, qui donna son nom au bacille de la peste. Yersin fut un savant, mais il fut surtout un homme extraordinairement libre, refusant de rester dans le panier de crabes des chercheurs en vogue, préférant cultiver son jardin et poursuivre ses recherches en Asie, tout en poursuivant une œuvre phénoménale. C’est un héros peu connu mais très positif et ce livre a su lui rendre hommage.

  6. Je participe !

    Je crois que le roman historique le plus marquant pour moi est aussi l’un des romans ados qui me fascine le plus. Max de Sarah Cohen-Scali qui s’est incroyablement bien documentée sur le sujet du Lebensborn durant la 2nde guerre mondiale. Le point de vue adopté par l’auteur est novateur, bouleversant et d’une grande intelligence…

  7. Ho ça a l’air drôlement intéressant comme livre ça ! Personnellement j’ai été marqué par une histoire en deux tomes : journal d’une sorcière et … (je ne me souvient plus du titre du deuxième tome) qui portent un peu sur le même thème (immigrés britanniques vs indiens d’Amérique), des livres très forts qui nous comptent l’histoire de Mary, une jeune adolescente forcée d’émigrer en Amérique et qui va découvrir qu’elle se sent finalement plus proche des indiens que des anglais… ^^

  8. Oh, il a l’air très sympa ce livre !
    En récit historique, j’avais beaucoup aimé un roman jeunesse/ado qui s’appelait La tour du silence, sur la persécution des protestants au XVIII° siècle. Sinon je suis fan de tous les romans de Michel Folco, notamment « Dieu et nous seuls pouvons » qui retrace l’histoire d’une lignée de bourreaux avec beaucoup d’humour.
    Merci pour ce joli concours.

  9. Je suppose qu’il y en a plein ! Mais le premier qui me vient en tête, c’est « Si c’est un homme » de Primo Levi, lu vers mes 16 ans ; la même année que « Maus » d’Art Spiegelman, tiens, qui m’avait également beaucoup marquée…

    P.S.: ômondieu, votre système de captcha est tout mignon *-*

  10. Je verrai bien ce livre sur les étagères du cdi. 😉
    J’ai beaucoup aimé le roman la vague, que j’ai lu après avoir vu le film. Il est basé sur un fait réel, et c’est un professeur de philosophie qui met en place un système totalitaire éducatif pr faire comprendre le principe à ses élèves.. Ms tous les fondements de ce système vont peu à peu être remis en cause et certains se retourneront contre les personnages. L’histoire ns fait réfléchir au nazisme ms aussi à l’autorité comme celle émanant de la politique.. Une lecture à faire d’une traite, le souffle court!

  11. Merci pour ce concours qui me fait aussi découvrir ce site.
    Alors comme livre historique, je pense A L’arbre aux fruits amers d’Isabelle Wlodarzyk qui raconte d’après un poème (Strange fruit) l’histoire d’un noir dans les années 1930, accusé d’un viol sur une blanche qu’il n’a pas commis. C’est un texte court mais qui saisit bien l’ambiance. Ce qui m’a plu c’est surtout le poème et la chanson de Billie Holiday auquel ce roman fait référence.

  12. bonjour !
    pour ma part, le génocide du Rwanda m’a beaucoup marqué et malheureusement cela se repasse en ce moment en Irak !
    merci pour ce jeu et bon dimanche

  13. Bonjour, en grande fan de lecture je tente ma chance. Le récit historique qui m’a le plus marquée est très personnel et en même temps un témoignage édifiant sur une période dont on célèbre le centenaire : il s’agit du journal de guerre de mon grand père, qu’il a commencé quand il était dans les tranchées lors de la 1ere guerre mondiale. Il avait 20 ans et son récit des conditions de vie des poilus est bouleversant. La boue, le froid ( le vin gelait dans les quarts), ce récit m’a mis les larmes aux yeux.
    Merci pour ce jeu.

  14. Bonjour,

    Ton article me rappelle un grand classique de la littérature américaine écrit par une femme avant-gardiste et une abolutionniste, qui raconte, avec beaucoup d’émotion, la vie des esclaves noirs dans les états sud-américains : La Case de l’Oncle Tom de Harriet Beecher-Stowe.
    Merci pour ce concours
    Beau dimanche

  15. Bonjour ! Merci pour ce concours ! Plein de choses viennent en tête mais j’ai choisi de parler d’Angela Davis et de son combat contre le racisme, qu’elle a porté à travers livres et autres engagements. Après, on peut aussi penser au journal d’Anne Frank, qui pour moi est un récit véritablement incroyablement fort…

  16. bonjour, moi il y a deux récits historiques qui m’ont marqué
    une biographie de marguerite duras, tout ce qu’elle a pu faire et entreprendre et ensuite ce fut la saga napoléon écrite par Max Gallo, non pas que j’aime particulièrement Napoléon mais là, j’ai adoré et j’en retiens quelque chose, du coup, c’est très enrichissant et je me souviens de plein de choses tellement c’est bien écrit et ce n’est pas romancé !
    merci pour le jeu, j’adore
    bon dimanche
    tribulus.roland@laposte.net

Leave a comment